Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 988 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

République

12 articles
+++

La Fabrique des Français. La véritable histoire d’une Nation. Avec Sebastien Vassant

Tandis que la haine de l'Autre s'exprime partout, la BD documentaire remet de l'ordre. Partant d'une série documentaire de Françoise Davisse et Carl Aderhold, Vassant retrace l'histoire du peuple français, de 1870 à aujourd'hui. En quelques cases, il démonte les saloperies ambiantes. Son sens dingue de la mise en scène économe raconte mieux que tout l'apport au pays de l'immigration, celle des Italiens, des Polonais, des Arméniens, des Russes, des Espagnols, des Portugais, des Algériens, des Maliens, des Cambodgiens .
+++

Mathilde Larrère et ses couillotines

Il était temps de réparer cette erreur: l’historienne Mathilde Larrère n’avait jamais été convoquée Au Poste. C’est chose faite. L’autrice est venue pour son nouveau forfait: «Guns and Roses, Les objets des luttes féministes» (Edition du Détour), encyclopédie matérielle et jubilatoire des objets, réels ou symboliques, des combats des féministes. C'est illustré par l'illustre Fred Sochard et c'est parfait.
+++

Clémentine Autain convoquée Au Poste : et la république, bordel ?

Suite au débat télévisé Le Pen / Macron, quel vote ? Et la suite : troisième tour, législatives, et autres aventures. On a pris le café avec Clémentine Autain, députée LFI, ce jeudi 21 avril 2022. Elle est venue avec son nouveau livre, « Les Faussaires de la République » (Le Seuil). L'occasion de s'interroger : la République, c'est qui, c'est quoi, c'est où ? Et c'est comment ?
+++

Parlement de l’Union populaire: qui derrière Mélenchon?

Avec Aurélie Trouvé, présidente du Parlement, Caroline Mécary, avocate, et Farida Chikh, infirmière. L'une est la plaque tournante du Parlement de l'Union populaire, les deux autres, d'importantes chevilles ouvrières. Avec les trois, nous parlerons arrière-boutique, à quoi ça sert un tel «PuP», comment ça se constitue, ça se place, ça se déplace.
+++

«Au Poste, on met un peu de trouble dans l’ordre dominant» — Jacques Rancière

On prend le café avec le philosophe pour ses « scènes politiques, 1991-2021 » (La Fabrique) : « Il y a trente ans les augures annonçaient le triomphe mondial de la démocratie et l’avènement d’un âge consensuel où la considération réaliste des problèmes objectifs engendrerait un monde apaisé. Si ces belles espérances ont été cruellement démenties, ce n’est pas seulement par l’agression de forces externes. C’est de l’intérieur que le consensus s’est révélé comme la violence d’un capitalisme absolutisé et comme une machine à fabriquer toujours plus d’inégalité, d’exclusion et de haine. » Un Vrai moment d’éducation populaire. Jusqu'à ce que le philosophe lâche: «Ici, Au Poste, on met un peu de trouble dans l'ordre dominant»
+++

Contrôles au faciès: l’avocat qui a fait condamner l’État

Il est de ces avocats discrets, qui remportent des victoires majeures. Le 8 juin 2021, Slim Ben Achour a fait condamner l’Etat pour « faute lourde » dans l’affaire des contrôles au faciès de la Gare du Nord. Avec lui, nous avons parlé de ses combats, et de ses difficultés. Du racisme dans la police et du débat national qui s’est enfin ouvert sur elle. De la nécessité d’acter en justice et des « actions de groupe » comme ligne d’horizon... « révolutionnaire ».
Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don