Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 1054 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Militantisme

16 articles
Les co-commissaires: Philippe Artières, historien des XIXe et XXe siècles au CNRS (IRIS, EHESS) & Franck Veyron, responsable du département des archives de La contemporaine.
+++

«Ripostes! Archives de luttes et d’actions, 1970-1974» Visite guidée expo

C'est à un voyage dans le temps qu'Au Poste vous convie. Dans les «Archives de luttes et d’actions 1970 - 1974», auprès des immigrés, des violentés par la police, des maos et des situs, des gauchos et des anarchos, de Libé naissant et des utopies en armes. L'expo - superbe, faite de livres, de tracts, de calepins, d'affiches - se tient à la Contemporaine (Nanterre).
La guerre en tête: sur les traces des combattants en Syrie et en Ukraine avec Romain Huët Ethnographe maître de conférences en sciences de la communication à l’Université Rennes II
+++

«La guerre en tête». Sur les traces des combattants en Syrie et en Ukraine

Comment on s'engage, comment un être ordinaire accepte-t-il de tuer ou de mourir pour ses idées, ou celles d'une politique ? Romain Huet, ethnographe, a suivi des dizaines de ces volontaires, en Syrie, au sein de l’armée syrienne libre puis du Front Islamique (2012-2018); et en Ukraine à Kharkiv et dans le Donbass (2022-2023).
+++

Rencontres Radicales Alternatiba Paris : s’organiser collectivement face à la répression

Pendant plusieurs jours, Alternatiba Paris organise son raoût d’agit-prop (ex-camp climat). Cette année, leur mot d’ordre: de la rage à l’action (ils expliquent: «Après des mois de mouvement social et la fascisation toujours plus délibérée du gouvernement, la colère grandissante doit être moteur de mobilisation.») et ils nous ont fait l’honneur de nous proposer d’animer ce vendredi soir leur plénière intitulée: «s’organiser face à la répression».
+++

Terres de luttes: dans les bases arrière des combats politiques et sociaux

Nous services avaient repéré le jeune Jeanticou Romain bien avant qu'il n'entre à Télérama et n'arpente la France en rupture. A l'époque, Romain était co-signataire d'un ovni documentaire, le Mystère de Grémouville (l'autre auteur, Charles-Henri Groult, a également sa fiche chez nous). Dans son tout nouveau, et premier, livre, «Terres de luttes» (Le Seuil), le voici qu'il se faufile dans sept territoires, comme autant de bases arrière des luttes politiques et sociales:
+++

Que reste-il de 1968 et de ses héros ordinaires?

C'est un pavé (sans mauvais jeu de mots), avec style et avec entrain, qui s'ouvre sur une mise en garde salutaire: ce livre n'est pas un panthéon d'héros déjà auto-héroïsés. Neveu est allé à la recherche de quidams, militants de fond, pour qu'ils et elles lui racontent sans fanfaronnerie ce qui les anima il y a 54 ans déjà. Avec style, donc, Neveu leur engagement d'avant-hier, leurs désillusions d'hier et leur combat d'aujourd'hui. Que reste-il, non de 1968, mais de l'engagement?
+++

«La Rébellion est-elle passée à droite?». Réflexions autour du (stimulant) essai de Pablo Stefanoni

D'un côté, « une gauche à court d’images du futur, en partie parce que le futur lui-même est en crise». De l'autre, «les nouvelles droites radicales [qui] représentent une sorte de front uni "antiprogressiste"». Le journaliste et docteur en histoire livre un essai sans concession. Mais a-t-il bien raison de dire, dans le sillage de Dudda: « de nos jours, la droite est punk et la gauche est puritaine » ?
Cap sur les 1200 donateur·rice·s !
Faire un don