Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 1252 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Colonialisme

5 articles
+++

Ciné engagé: faut pas mollir!

Première séance de nos cafés-ciné du matin: du cinéma ouvrier aux premiers films anticolonialistes. Une histoire des films engagés sur des luttes contemporaines de leur époque. Ce jeudi, on devrait (re)découvrir La vie est à nous (Jean Renoir 1936), La terre fleurira (Henri Aisner 1954); Afrique 50 (René Vautier 1950), et le joli mai (Pierre Lhomme, Chris Marker, 1962). En compagnie d'Olivier Azam, l'inénarrable et l'inarrêtable, de la belle maison Les Mutins de Pangée. Sortez les pop-corns, et le café chaud.
+++

17 Octobre 1961 : les batailles de la mémoire

L’historien Fabrice Riceputi était Au Poste. Dans « Ici on noya les Algériens » (Éditions du Passager clandestin), il narre et le massacre par la police de Papon le 17 octobre 1961 et deux batailles pour que ces crimes ne restent ni impunis ni oubliés : la bataille de l’historien Jean-Luc Einaudi et des archivistes, Brigitte Lainé et Philippe Grand, qui l'ont aidé. Noyés par balles, les Algériens furent ce soir là retrouvés par dizaines dans la Seine. A Paris, et plus loin. Jusqu’à plus de 200, contre les 2 morts officiels. Racisme d’État, brutalités policières, dénis et mensonges, une mécanique bien connue se met en place. L’occasion d’évoquer, aussi, deux procès : Papon à Bordeaux, et Papon contre Einaudi à Paris.
Plus que jamais! Si Au Poste vous aide à tenir, aidez Au Poste à tenir!
Faire un don