Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 1476 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

17 octobre 1961

6 articles
+++

Marche pour l’égalité de 1983. Qu’en reste-il? Débat avec celles et ceux qui l’ont faite

Elle ne fut pas la première, ni la dernière, mais la matrice de toutes les marches anti-racistes. Alors qu'on célèbre aujourd'hui, parfois un peu à l'emporte pièce, ses 40 ans, comme il en fut de ses 10, 20 et 30 ans, l'heure est au bilan. Qu'avons nous à retirer, apprendre, conserver de cet élan qui fut magistral, national, et de toute beauté? De cette marche pour l'égalité et contre le racisme, improprement appelée «des Beurs». Que dire de ses héritiers et héritières?
+++

L’histoire (télévisée) du maintien de l’ordre. Archives folles et tentative de décryptage

Mai 68, Charonne, 1986, #BRAVM, Papon, Grimaud, autonomes des 70's, Gilets Jaunes, «dépucelage lacrymal», les émeutes banlieue 2005 et les images de #ViolencesPolicieres mises sous le boisseau par France 2. On regarde ensemble une petite émission de l'INA à laquelle Au Poste a participé. Garantie Archives folles et tentative de décryptage. Un live réservé aux abonnés Au Poste.
+++

Marche commémorative du 17 octobre 1961 #AuPoste

Dimanche, 17 octobre 2021, #AuPoste était en direct du cinéma Rex à la place du Chatelet pour les 60 ans du massacre de près de 200 Algériens, noyés dans la Seine. Massacre perpétré par la police de Maurice Papon, alors préfet de police de Paris. Au détour des rencontres: des élus Vert, LFI, des drapeaux NPA, des Kabyles, des jeunes, des vieux, les enfants de Maurice Rajsfus, des quidams et soudain une silhouette, une pancarte, une photo, un journal. Il s'appelle Amed, il avait 13 ans, il raconte.
+++

17 Octobre 1961 : les batailles de la mémoire

L’historien Fabrice Riceputi était Au Poste. Dans « Ici on noya les Algériens » (Éditions du Passager clandestin), il narre et le massacre par la police de Papon le 17 octobre 1961 et deux batailles pour que ces crimes ne restent ni impunis ni oubliés : la bataille de l’historien Jean-Luc Einaudi et des archivistes, Brigitte Lainé et Philippe Grand, qui l'ont aidé. Noyés par balles, les Algériens furent ce soir là retrouvés par dizaines dans la Seine. A Paris, et plus loin. Jusqu’à plus de 200, contre les 2 morts officiels. Racisme d’État, brutalités policières, dénis et mensonges, une mécanique bien connue se met en place. L’occasion d’évoquer, aussi, deux procès : Papon à Bordeaux, et Papon contre Einaudi à Paris.
+++

Maurice Rajsfus l’éclaireur raconté par ses enfants

Michelle et Marc Plocki étaient #AuPoste, ce jeudi, pour parler de leur père, décédé en juin denier, écrivain, historien, activiste, observateur de la chose policière et des fascismes. Ensemble, on a parlé de Maurice le travailleur acharné, de la réédition en cours de ses œuvres, de ses archives (désormais en lieu sûr), de ce qu'il reste de lui et de ce qu'il nous reste à faire.
Plus que jamais! Si Au Poste vous aide à tenir, aidez Au Poste à tenir!
Faire un don