Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 916 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Sur les murs, la politique-fiction. Avec Jaeraymie

Il y a la fiction racontée comme vraie, et il y a la vérité dite alternative. Jaeraymie, affichiste et artiste de rue, retourne d’un coup de pinceau les situations qui nous sont faites. Macron éborgné, Zemmour en djellaba, Pécresse en PACSette, Hollande sans dent: Jaeraymie détourne, contourne et retourne tout. Les cibles deviennent des armes, et les victimes se rebiffent. On convoque le vandale #AuPoste.

Selon Jaeraymie, le monde dans lequel nous vivons est une fiction. Cela implique que d’autres fictions deviennent envisageables. « Est-ce que Nicolas Sarkozy aurait pu être médiateur en banlieue ? », et si oui, sous quelles conditions, avec quel parcours ? Comment aurait-ce pu arriver ? Telles sont les questions que l’artiste de rue parisien cherche à soulever avec sa série d’affiches détournant les rôles que les personnalités publiques concernées s’efforcent de jouer dans notre réalité. Ainsi, les prédéterminations, les classes sociales, les conditions matérielles d’existence deviennent visibles et prennent leur place dans le récit qui nimbe ces personnages. 

Ses cibles sont soigneusement choisies parmi celles et ceux qui méprisent le peuple qu’ils prétendent pourtant vouloir représenter. Dans les pas d’Ernest Pignon-Ernest, Jaeraymie n’envisage ses œuvres qu’une fois installées dans la rue et réellement situées. Derrière chaque installation, un récit que l’artiste tisse à partir d’une biographie réelle, qu’il bascule à un moment donné vers l’imaginaire pour aboutir à son « portrait alternatif », qui raconte une histoire au-delà de la simple caricature. Le caractère sériel de son travail appuie le propos et l’ancre dans l’actualité, le choix de ne retenir que des anciens présidents ou des candidats à la présidentielle oriente son geste et participe ainsi aux débats publics.

Article précédent

Guillaume Meurice Au Poste

Article suivant

Scandale McKinsey : Au Poste avec la sénatrice qui inquiète Macron

Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share