Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 986 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Soulèvement 2023: vers une «sécession des quartiers populaires»? Débat avec Fatima Ouassak

Elle est une des voix importantes des quartiers populaires. Une voix qui tranche, qui pointe les contradictions de notre société, qui sonde les cœurs (à gauche, ailleurs): Fatima Ouassak, porte-parole du Front des mères et de Verdragon, maison de l’Écologie Populaire, elle cherche à allire l’urgence climatique aux nécéssités de justice sociale des banlieues.

Lundi, son collectif Front des mères a publié dans Libération une tribune nette et sans appel: «A Mounia, mère de Nahel, et à toutes les mères, vous n’avez rien à vous reprocher»

Ce matin, la militante féministe, antiraciste, Fatima Ouassak, était Au Poste pour réfléchir à l’après-mort de Nahel, au soulèvement des quartiers, à leur médiatisation, leur traduction politique. Et pour répondre aux accusations faites aux parents jugés défaillants.

L’émission a commencé dans le taxi qui la ramenait de BFM. Chez eux, ce fut 10 minutes en plateau. Au Poste, presque 4 heures. Un moment puissant, radical par instant, rare à tous points de vue, où les termes étaient dits. Critique de la gauche, débouchés politiques, perspectives sociales: ce fut dense. Début de l’interview à 1h32 minutes de la vidéo ci dessous.

En première partie, Clara Martot-Bacry de Marsactu a eu la gentillesse de venir nous raconter l’ambiance à Marseille, après la mort d’un jeune homme de 27 ans, probablement suite au tir d’un LBD, et lors des premières comparutions immédiates.

Récemment, Fatima Ouassak a publié à La Découverte «Pour une écologie pirate». Présentation:

Nous manquons, aujourd’hui en Europe, d’un projet écologiste capable de résister aux politiques d’étouffement, dans un monde de plus en plus irrespirable.
D’un projet initié dans les quartiers populaires, qui y articulerait enfin l’ancrage dans la terre et la liberté de circuler.
D’un projet dont le regard serait tourné vers l’Afrique et qui viserait à établir un large front internationaliste contre le réchauffement climatique et la destruction du vivant. D’un projet qui ferait de la Méditerranée un espace autonome et un point de ralliement des mutineries du Nord comme du Sud.
D’un projet se donnant comme horizon à la fois la libération des terres, la libération animale et l’égale dignité humaine, fondamentalement liées.
D’un projet assumant la sécession face à des forces d’extrême droite toujours plus menaçantes.
D’un projet permettant de prendre le large en quête du One Piece, le fameux trésor du manga éponyme, devenu symbole, dans les quartiers populaires, de la soif de liberté qui y gronde.
D’un projet qui se mettrait à hauteur d’enfants et chercherait leur bien-être et leur libération.
Ce projet, c’est celui de l’ écologie pirate.

1 commentaire
  1. Bonjour, C’est un débat interressant, j’ai été au courant de ses déboires avec le PS et LFI, je ne comprends pas pourquoi le chat était presque en PLS sur la secession, quand des enfants se font descendre, quand ils prennent des matraques dans le fondement, je comprends que la secession soit une option. Tout ça me rapelle les débats avec des organisations “d’ultra gauche” qui ne comprenaient pas le point de vue des indigènes en leur temps. Il faut s’imaginer leurs points de vue, leurs expériences. J’aime beaucoup cette femme et l’énergie qui l’habite. Et mon slogan c’est de faire unité dans toutes nos diversités. Bien à vous.

Plus de commentaires.

Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share