Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 986 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Soulèvement 2023: «L’éloge de l’émeute». Avec Jacques Deschamps, philosophe

Alors que le feu se propage en France, de quoi est-il le nom? Faire «dérailler la machine», même un temps, un temps seulement, pourrait-il enrayer la marchandisation de tout, qui nous précipite dans notre propre tête?

Dans son ouvrage tout juste paru (éditions Liens qui libèrent), le prof de philosophe Jacques Deschamps nous invite à « prendre le maquis dans nos têtes ». C’était Au Poste ce jeudi matin, et nulle part ailleurs.

Présentation de «L’éloge de l’émeute» sur le site des Liens qui libèrent:

Il y a aujourd’hui une nécessité historique de l’émeute, quand la survie de l’espèce humaine est menacée par la marchandisation de tout. Survie hypothéquée, de plus, par la seule logique du profit sans limite au bénéfice de quelques-uns. L’émeute est le dernier recours, le moment inévitable où la violence populaire est mobilisée contre la brutalité mortifère de l’interminable guerre civile des dominants contre les dominés. Mobilisation qui ne vise donc plus seulement à défendre des idéaux, mais d’abord la vie elle-même. Penser l’émeute, prendre le maquis dans nos têtes afin de nous préparer aux confrontations violentes que nous imposeront les pouvoirs en place. Faire dérailler la machine : un acte de légitime défense contre la pénurie générale d’existence et l’abêtissement de la réflexion.

Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share