Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 988 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Révélations Reflets sur le groupe Drahi

Il y a quelques jours, des maîtres-chanteurs ont révélé des documents ultra confidentiels du groupe Altice (SFR, BFM, etc). Reflets.info, vaillant journal d’investigation en ligne et d’information‑hacking, a mis la main sur ces données. Elles comportent des informations sur des sociétés basées dans des pays particulièrement souples en matière fiscale, en Suisse, au Luxembourg ou encore à Guernesey. Par incidence, ces révélations mettent en lumière le train de vie faramineux d’une famille aussi discrète que milliardaire. Bien loin de la fin de l’abondance annoncée… On prend le café ce mercredi, avec Antoine Champagne, directeur de la publication Reflets.info, et (très) vieille connaissance de nos services, croisée pour la première fois au temps joyeux du web indépendant, au milieu des années 1990.

Révélations sur la fortune de DRAHI et du groupe tentaculaire ALTICE

Le groupe de hackers se fait appeler Hive. Des maîtres-chanteurs qui ont infiltré les ordinateurs d’Altice, avant de révéler ce que contiennent ses ordinateurs. C’est à l’aide de logiciels malveillants que les données sont piratées. Les informations sont ensuite cryptées et inaccessibles. Une clé de déchiffrement payée via une rançon – décidée par le groupe de hackers – rend possible la récupération de données.  Antoine Champagne est tranchant :  « Même en ayant payé la rançon, rien n’est sûr quant à la non publication des infos. Ces pirates sont des voleurs, des délinquants. » Le chat est en ébullition:

Franchement, des black hats qui s’attaquent à des pourris, je vois pas le problème.

nomad tv | Dans le chat

Les couleurs du hacking: blanc (pour les pirates au bon cœur), noir (pour les malveillants) et gris (entre les deux) ont été utilisées pour simplifier journalistiquement la description du monde du hacking. Ce monde n’est pas si simple à appréhender. Hive a fait fuiter 25 % des données piratées, soit  des milliers de données appartenant à Altice.

La morale et l’éthique

La question morale et la question éthique se posent. Et se superposent même : à partir de quand entrons-nous dans une zone grise ? Longue référence d’Antoine Champagne à son histoire avec le monde du hacking, les amitiés comme celle avec Jan Koum, fondateur de WhatsApp, et les outils « d’espionnage » qu’il a conservés au fil des années. 

Sur le plan de la morale, Champagne  rappelle que ce sont des règles communément acceptées par une communauté, une société, qui la définissent: ce qui est bien ou mal, quels sont les bons et les mauvais comportements? L’éthique, ce sont les valeurs personnelles qui définissent le bien et le mal. Chez Hive, le but mercantile est patent. Ce sont des demandes de rançon contre des données piratées. Il n’y a aucune redistribution pour le bien collectif. Aucun hacking blanc.

Ces hackers délinquants font ça pour le bien de leur portefeuille ; non pour le bien de l’humanité. Ces gens sont parfaitement condamnables, aucune excuse.

Antoine Champagne

Il est arrivé que des hackers piratent une entreprise, collectent des données et les mettent en accès libre sur internet. Pour dénoncer tel ou tel agissement de telle ou telle corporation. Sans morale, ni éthique, des publications de données très sensibles peuvent mettre en danger des vies. Ce fut le cas du dossier d’instruction de Samuel Paty, extirpé à un cabinet d’avocat.

Le family office de Patrick Drahi 

Dans ce premier volet d’articles, Reflets scrute les informations concernant Altice et le family office de la famille de Drahi. 

Groupe international tentaculaire avec des ramifications aux USA, en Europe et au Maghreb, Altice possède de très nombreuses filiales dans la presse, comme BFM TV ou les télécommunications comme SFR. Altice est un groupe fortement endetté auprès des banques.

Patrick Drahi, par l’intermédiaire d’Altice, a créé son family office. Une structure utilisée par les milliardaires pour gérer au quotidien leurs biens mobiliers et immobiliers : les appartements à travers le monde, les achats et stockage d’œuvres d’art, de bijoux… Tout est compris dans le budget du family office : carburant des yachts,  impôts d’amarrage, salaires des personnels… 

Chaque membre de la famille, à bord de l’avion personnel du groupe,  est pris en charge de bout en bout. Ses goûts sont connus par des fiches distribué au personnel de service. Le boss n’apprécie pas les tomates, mais réclame des Haribo et des fraises Tagada.  Il n’apprécie pas le beurre froid, ni salé et dur, sur la table. Reflets.info a voulu vérifier ces informations auprès du family office. Sans réponse. Antoine Champagne: « Nous avons questionné officiellement le directeur de la communication d’Altice France. Depuis, ils se sont abonnés chez Reflets ! » 

Feuilleton 

Toutes les informations, divulguées par Hive, n’ont pas encore été traitées et analysées car Altice est une construction nébuleuse. Une sorte de conglomérat d’entreprises gigognes, en poupée russe. Les montages financiers sont très complexes à percevoir : des entreprises en détiennent d’autres, dans des pays différents, avec des participations croisées. 

C’est aussi une question d’époque et de contexte, on est arrivé à un stade du capitalisme où l’optimisation fiscale ne passe plus moralement, non?

estellito_chario | Dans le chat

Les documents d’Altice permettent de voir la recherche systématique d’optimisation fiscale. C’est une pratique légale mais immorale, selon Champagne: elle se fait au détriment du bien commun. Le ruissellement fonctionne à l’envers: beaucoup d’argent pris en bas remonte vers une poignée de personnes. L’éthique personnelle permet le questionnement : quel sens a le milliard suivant ? À quoi sert le milliard d’après ? Sera-t-il possible de dépenser/consommer les milliards accumulés par quelques individus ?

J’apprécie Reflets mais je suis moyennement convaincu de l’intérêt de ces informations…  s’intéresser aux riches par les yachts, c’est vraiment prendre le problème par le petit bout de la lorgnette !

nagbava | Dans le chat

Réponse de Antoine Champagne: le premier article pose un décor dans le contexte de fin de l’abondance, décrétée par Emmanuel Macron. Cette fin de l’abondance n’a pas la même signification pour la famille Drahi.

La masse de données révélées par l’extorsion a pour conséquence que le travail de recherche sera long. Le prochain article de la rédaction doit aborder la sécurité informatique, souvent mal traitée et mal abordée par les entreprises. Les solutions commerciale proposées ne sont pas à la hauteur des véritables risques.  Antoine Champagne : « Ce ” leak ” est d’une gravité exceptionnelle en terme de sécurité pour le groupe Altice. … Si j’étais le patron d’Altice, je serais en mode guerre totale.  »  

Est ce que vous craignez des poursuites judiciaires coûteuses?

Passe moi le monoï | Dans le tchat

Il y a eu peu de procès jusqu’en 2017, des procès souvent gagnés mais coûteux en termes de recherche de documentation et d’avocats. Ce sont principalement des « procès bâillon » qui sont à risques financiers pour Reflets.info, le recours au crowdfunding est envisagé. Par sécurité, des données et autres informations ont été mises à l’abri auprès du Canard Enchaîné.

Je suis abonné à Reflets pour fêter la rentrée et la sortie de leurs enquêtes. Les enquêtes sont superbement écrites, j’adore leur style. »     

Grand silence | Dans le tchat        

Sourires d’Antoine Champagne . Qui remercie d’un cœur avec ses mains  

Quelques jours plus tard, la sentence tombera. Le groupe Altice décide de faire un recours contre Reflets. La première manche, au Tribunal de commerce, est remporté par Altice. Motif: le secret des affaires.

Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share