Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 991 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Quand l’État fait feu sur les libertés, comment s’organiser?

Sous différents prétextes (terrorisme, crise sanitaire…), les libertés publiques régressent en France et en Europe : usage excessif des pouvoirs de police, surveillance généralisée, fichage, etc. Face à cette spirale répressive, les contre-pouvoirs (justice, médias) sont trop souvent complices ou impuissants. Ce qui n’empêche pas citoyens et associations d’organiser la riposte. #AuPoste reçoit Anne Cécile Robert (Le Monde Diplomatique), qui a coordonné ce hors série exceptionnel « Manière de Voir : Feu sur les libertés » (n.182, avril-mai 2022).

Anne-Cécile Robert, directrice des éditions et des relations internationales du Monde Diplomatique, vice-présidente de l’« Association pour une constituante », démarre par une contextualisation historique. Dans les cadres républicains, depuis la Révolution française jusqu’à la Troisième République, les Français ont été en constante acquisition, parfois en conquête, des libertés. C’est avec la période post-Seconde Guerre Mondiale, et plus encore les années 1980 que nous sommes entrés dans une ère de restrictions de liberté (manifestation, réunion, expression, circulation). Alors que « tout ce mouvement répressif s’est fait par paliers », nous entrons dans une période de changement de régime. Si les propos présidentiels défendent une liberté, en France comme en Europe, nous voyons toutefois un renversement de principe : de « si la loi ne l’empêche pas » à « si la loi l’autorise ».

Ces méthodes autoritaires, que l’on dénonce aujourd’hui, de la part de l’État, sont aussi présentes dans l’histoire de l’entreprise, dans l’histoire du patronat.

Anne-Cécile Robert

En reprenant un article de Gilles Perrault, datant de 1986, est évoquée la période charnière, en versant dans l’autoritaire et le policier. Prises en compte également dans ce tableau, les milices patronales, majoritairement d’extrême droite, s’opposant aux syndicats. Selon Anne-Cécile Robert, revoir cette période permet de se questionner sur les changements actuels, notamment avec les polices municipales. Ces changements sécuritaires sont la manifestation de la perte de cette essence de forte puissance étatique française (autant autoritaire que progressiste), due à la mondialisation et la politique de l’Union Européenne. Et Félix Tréguer semble le corroborer avec « une logique d’interdépendance entre la censure d’État et les grandes plateformes » numériques, connivence publique et privée dans « une forme de censure présentée comme protectrice vertueuse, sans que ses limites ne soient clairement définies ».

Il y a une glorification de l’expertocracie, mais une expertocracie qui fait le tri entre les bons et les mauvais experts.

Anne-Cécile Robert

Au fil du temps, l’expert serait devenu la voix unique à écouter. Quelqu’un d’objectif et de neutre. Comme l’explique Thomas Frank dans le Hors Série c’est le point de vue officiel. S’il représente une certaine modération, une « raison » et un « calme » avantageux, il est un vecteur de validation des « thèses dominantes » favorisant les sociétés de marché et le capitalisme. La « critique raisonnable du discours dominant » est ainsi mise à mal car opposée à ces experts permettant de « restaurer l’autorité », quitte à « voler notre envie de changer de constitution pour conquérir nos libertés ».

Il y a véritablement des résistances partout. Parfois on ne le voit pas parce que justement l’appareil médiatique, l’appareil institutionnel, étouffent tout ça, et on ne voit que ce qui domine, on ne voit que le pouvoir, alors qu’il se passe plein de chose en dessous.

Anne-Cécile Robert

Si nous sommes « tous fichés » (cf. l’article de Cécile Marin et Jérôme Thorel) sans réellement nous en rendre compte, il est important d’en prendre conscience. Que la France se soit dotée d’outils de contrôle, comme la CNIL dans les années 1970, et des pouvoirs judiciaires et législatifs, les manques de transparence restent problématiques. Comme le fait remarquer Anne-Cécile Robert, des organisations comme la Quadrature du net ou des avocats, permettent d’y faire face – et nous évitent le pire.

Evelyne Sire-Marin, dans « La justice à contre-emploi », démonte une déformation de la réalité quant à un laxisme judiciaire prétendu par des experts, alors même que la justice a « accompagné l’évolution répressive de l’État » (cf. l’article de Laurent Bonelli). La justice est donc contrainte par l’État aux « objectifs chiffrés », préférant l’inégalité et l’« abattage ». 

état de droite

ValeurAnarchiste | Dans le tchat

Laurent Bonnelli, sociologue, est allé voir « comment on avait fait dévier la police de son rôle traditionnel d’assurer la paix sociale, de régler des conflits de voisinage, à un rôle de gardien de l’ordre économique et social en faisant la chasse aux délinquants, y compris avec des méthodes qui aggravent la situation. »

Anne-Cécile Robert

Malgré les attentes des Français (pouvoir d’achat), et d’autres besoins (protection judiciaire de la jeunesse, lutte contre les trafics, problèmes carcéraux, etc.), c’est une politique de harcèlement qui prévaut, y compris sur des non-délinquants. Ainsi seraient nettoyé l’espace public et rassurée la bourgeoisie. Diminuer les tensions sociales nécessiterait un effort de sortie du tropisme sécuritaire dans lequel nous nageons. Cela nécessiterait une baisse carcérale, une recréation d’espace de société, ainsi qu’une progression économique et sociale en opposition aux moyens répressifs de la sécurité sous-alimentant en terme de moyens et de besoins. 

Comment doit on organiser une contre-culture populaire sur un retour de l’état de droit sorti du néolibéralisme ?

Morgan | Dans le tchat

Le pouvoir acquis par les néo-libéraux depuis les années 70-80 n’a pas été conquis mais accordé par la dérégulation des moyens de contrôle. Par là-même, les « gens qui prétendent s’être faits tous seuls » ont été élevés par les pouvoirs publics, ces mêmes pouvoirs qui pourraient leur reprendre cet acquis.

  • tweets propagéshttps://twitter.com/davduf/status/1520469284316667904 & https://twitter.com/ShiningStarSJFE/status/1520879105251631106 Anne-Cécile Robert sur twitter https://twitter.com/annececilrobert
  • Anne-Cécile Robert
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-C%C3%A9cile_Robert
  • Association pour une constituante
    https://www.pouruneconstituante.fr/
  • Le Monde diplomatique sur twitter
    https://twitter.com/mdiplo
  • Le Monde diplomatique
    https://www.monde-diplomatique.fr/
  • Anne-Cécile Robert pour Le Monde diplomatique
    https://www.monde-diplomatique.fr/recherche?s=Anne-C%C3%A9cile+Robert
  • Feu sur les libertés – Le Monde Diplomatique n°182
    https://www.monde-diplomatique.fr/mav/182/
  • Article 5 – Déclaration du 26 août 1789 des droits de l’homme et du citoyen. | La loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n’est pas défendu par la loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.
    https://www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/LEGIARTI000006527431/
  • Article 12 | La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique: cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.
  • Quelle police, pour quelle société? par Gilles Perrault – mai 1986
    https://www.monde-diplomatique.fr/1986/05/PERRAULT/39261
  • Gilles Perrault – Jacques Peyroles pour l’état civil –, né le 9 mars 1931 à Paris, est un journaliste, écrivain et scénariste français
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Perrault
  • Titres avec le mot “rouge” par Gilles Perrault La Main rouge (1960) L’Orchestre rouge (1967) Le Pull-over rouge (1978) Taupes rouges contre S.S. (1986) labelleln66: “Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux” Benjamin Franklin
  • Les deux visages de la censure par Félix Tréguer
    https://www.monde-diplomatique.fr/2020/07/TREGUER/61980
  • Paranoïas américaines, le legs de l’ère Trump par Thomas Frank
    https://www.monde-diplomatique.fr/2021/02/FRANK/62768
  • Tous fichés! par Cécile Marin & Jérôme Thorel, carte animée par Elsa Delmas
    https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/fichage
  • Laurent Bonelli pour Le Monde Diplomatique
    https://www.monde-diplomatique.fr/recherche?s=Laurent+Bonelli (modifié)
  • Evelyne Sire-Marin pour Le Monde Diplomatique
    https://www.monde-diplomatique.fr/recherche?auteurs%5B%5D=Evelyne%20Sire-Marin
  • Pour une décroissance sécuritaire par Laurent Bonelli
    https://www.monde-diplomatique.fr/2017/05/BONELLI/57442
  • La version blast du passage #AuPoste de Clémentine Autain est en ligne Clémentine Autain convoquée #AuPoste
    https://youtu.be/cDqQkcFj6A4
  • #StopBolloré
    https://www.stopbollore.fr/
  • Raphaël Kempf pour Le Monde Diplomatique
    https://www.monde-diplomatique.fr/recherche?auteurs%5B%5D=Rapha%C3%ABl%20Kempf
Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share