#Police: la loi de l’omerta. Deux flics balancent.

L’esprit de corps s’effrite. Des policiers parlent. Du racisme dans leur rang, de la corruption, des PV traficotés, des violences tues et qui tuent. Fabien Bilheran, officier de police judiciaire, et Agnès Naudin, capitaine de police, sont allés à la rencontre de leurs collègues, partis dans une fronde. Contre l’omerta de l’Intérieur, et cette machine qui broie ses rouages. 4h de live.

L’un a parlé de la corruption qui gangrenait tout son service; l’autre du harcelème dont elle fut victime. De désillusions en colères, ils ont vu leur carrière leur échapper. Les portes se fermer. Durant quatre heures, Au Poste, ils ont pu détailler, revenir sur les faits et révéler un système où règnent la loi du silence et la souffrance au travail (le suicide: première cause de mortalité des policiers)

Merci aux abonnés!
L’indépendance, c’est vous!
Vous allez pouvoir lire cet article grâce à la communauté d’abonnés d’Au Poste. S’abonner, c’est aussi ça: permettre le partage. A vous de jouer!
 
 
Soutenez la riposte!
Abonnez vous Au Poste
Total
0
Share