Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 916 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Mon ami Perrault

Gilles Perrault est mort, a annoncé Ouest France hier. Son «Pull-over rouge» fut un choc. Le déclencheur. Un exposé de collégien. 20 ans plus tard, ce fut des appels téléphoniques et des courriers. Il était accusé de mauvaises fréquentations. Il avait confiance. Il croyait en l’enquête. C’était pour Libération, quelque part en 1997. Paix à son âme.

PS: il y a dans le parcours de Gilles Perrault (de la droite dure à la gauche la plus antifa), et dans son œuvre, une force qui explose le temps qui passe.

Article précédent

Police : influenceurs, les nouvelles voix de la droite dure | L'Humanité

Article suivant

1983. 2023. Rassemblements de policiers devant la Chancellerie. Pitoyable bis repetita.

Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share