Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 916 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Les racines du Front/Rassemblement national

Lors de la conférence inaugurale du Front national, en 1972, se tenaient à la tribune un ancien de l’OAS, un ancien Waffen-SS, un milicien sous Vichy, un chef d’Occident.
  • Roger Holeindre (ex-OAS, trésorier)
  • François Brigneau (milicien sous Vichy, vice-président)
  • Alain Robert (Occident, secrétaire général)
  • Pierre Bousquet (Waffen SS, Division Charlemagne, trésorier)


Autres frontistes de la première heure:

  • Jean Castrillo (Waffen-SS)
  • François Duprat (Jeune Nation, Occident, Ordre nouveau)
  • Gabriel Jeantet (La Cagoule, membre du cabinet de Pétain sous Vichy)
  • Henri David (Ordre nouveau)
  • Pierre Durant (cofondateur du quotidien Présent)
  • Victor Barthélemy (Parti populaire français)
  • Georges Bidault, ancien résistant, parfois cité en contre-exemple par le FN/RN, n’est resté qu’une semaine avec JM Le Pen en 1972

Sources, liens, références:

  • 50 ans du FN-RN : l’histoire secrète du Waffen-SS qui déposa les premiers statuts du parti (Mediapart)
  • 50 ans du FN-RN : plongée dans les manœuvres qui menèrent à la naissance du « Front » (Mediapart)
  • Changer de nom… Le FN l’a déjà fait ! (Valérie Igounet)
  • Qui créa le Front national ? Première partie : les nostalgiques du nazisme et de la collaboration (Contretemps)
  • Qui créa le Front national ? Deuxième partie : les nostalgiques de l’Algérie française (Contretemps)
  • Qui créa le Front national ? Troisième partie : les néofascistes (Contretemps)

Article précédent

#AuPoste dans «Le dessous des images» (Arte): Manifs, la révolution de l'image

Article suivant

Terres de luttes: dans les bases arrière des combats politiques et sociaux

Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share