Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 1478 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don
Ciné Mutins Club 6 - Les FTP-MOI dans la résistance avec Mourad Laffite, Annie Lacroix Riz & Olivier Azam

«Les FTP-MOI dans la résistance». Au Poste Ciné Mutins Club #6

À l’occasion de la Panthéonisation de Missak Manouchian par Emmanuel Macron, rendons l’hommage qu’il se doit à lui, à celle et à ceux de l’Affiche rouge, à ces FTP-MOI, francs-tireurs immigrés qui ont versé le sang pour un pays, le nôtre, pauvre France, qui, 70 ans plus tard, piétine leur courage, à coups de sales lois immigration. Pas d’hommage sans cohérence!

Apres la projection de «Les FTP-MOI dans la résistance» (Mourad Lafitte, Laurence Karsznia, 2012), nous étions avec son co-réalisateur Mourad Laffite, l’historienne Annie Lacroix Riz et l’ami Olivier Azam des Mutins de Pangée.

LE FILM Les FTP-MOI dans la résistance (disponible sur Ciné Mutins)
Réalisé par Mourad Lafitte, Laurence Karsznia
Année de production : 2012
Pays : France
Durée : 80 minutes

Au-delà du nécessaire devoir de mémoire, ce documentaire questionne notre présent.  
Aujourd’hui, face au démantèlement systématique des acquis du Programme du Conseil National de la Résistance, face aux discriminations de toutes sortes et à leur banalisation, face à la stigmatisation de “l’étranger”, désigné comme le parfait responsable de tous les maux de notre société, comment ne pas s’interroger sur cette éternelle stratégie de la peur et sur le sens de toute résistance ?

Merci!

Article en accés libre grâce aux donatrices & donateurs.
Je donne pour

Soutenir un site 100% autonome
Renforcer le débat public sur les libertés publiques
Bénéficier de 66% de réduction d'impôt

Et je ferai un don plus tard (promis!)

Sans médias indépendants, pas de riposte.

Libertés publiques, politique, cinéma, Histoire, littérature & contre-filatures. #AuPoste invite chercheur·es, écrivain·es, philosophes, sociologues, avocat·es, punks et punkettes, cinéastes, artistes et hacktivistes, écoterroristes, féministes.

Crée en 2021, #AuPoste pose un regard critique sur le monde, puisant dans l'histoire, les sciences sociales, les actions et réflexions engagées. L'émission traque les coups de boutoir fait, comme jamais depuis 50 ans, aux libertés individuelles et fondamentales. Vigie autant qu'aiguillon, #AuPoste nourrit le débat public sur les libertés publiques. En nous aidant, vous le renforcez à votre tour.

#AuPoste n’a ni propriétaire milliardaire ni actionnaires. Sans publicité, sans intérêt financier, vos seuls dons sont notre seul rempart. Aucune force commerciale ni politique n'a d'influence sur notre travail.
Chaque contribution compte, même modique. A prix libre, chacun contribue à la hauteur de ses moyens, et de ses besoins (et anonymement, si souhaité). Les dons récurrents sont le moyen idéal pour nous nous permettre de pérenniser notre travail de fond. Chaque année, nous publions un bilan complet.

Chaque don contribue à maintenir nos contenus disponibles / par tout le monde / à tout instant et partageables. Nos enquêtes, nos émissions, nos podcasts: tout est en gratuit. Mais coûteux à produire.

Déductions fiscales

Je fais un don #AuPoste et, si je le souhaite, je deviens un Bernard Arnault de la contre-information:

Je suis un particulier: je bénéficie d'une réduction d'impôt à hauteur de 66%. Ainsi un don de 100€ me revient à 34€.

Mon reçu fiscal m'est directement envoyé par J'aime l'info, l’organisme d’intérêt général, qui collecte les dons pour #AuPoste.

Mes nom et adresse ne seront jamais divulgués. Les dons se font de manière entièrement privée. A tout moment, je peux suspendre, annuler ou ajuster mes dons.


A quoi servent vos dons

Préparation et animation des émissions, salaires (journalistes, modératrices, développeurs), locaux et frais courants, graphistes, supports techniques, matériel (tournage, montage), abonnements-soutiens à la presse indépendante.

Toutes les infos dans DONS, et dans le bilan complet 2023 #AuPoste.

La rencontre en quelques mots

Les FTP-MOI (Francs-Tireurs et Partisans – Main-d’Œuvre Immigrée) jouèrent un rôle essentiel au sein de la Résistance dont ils furent parmi les plus actifs et les plus déterminés. Beaucoup étaient de tout jeunes gens, d’autres plus anciens étaient issus des Brigades internationales qui avaient acquis dans le combat, l’expérience nécessaire pour mener cette lutte contre le fascisme.

S’ils étaient, en tant qu’étrangers, syndicalistes, engagés politiques, directement visés par le régime de Vichy et les Nazis, leur engagement n’avait rien d’un choix par défaut.
À travers l’histoire du groupe Manouchian (Île-de-France) et des bataillons Carmagnole-Liberté (Lyon et Grenoble), ce documentaire revient sur les origines des FTP-MOI nés d’un long processus politique et social.   

Le Groupe Manouchian-Boczov-Rayman désigne 23 résistants communistes des FTP-MOI, condamnés à mort le 17 février 1944 et fusillés quatre jours plus tard au mont Valérien. Une campagne de propagande antisémite, appelée « l’armée du crime », a été lancée simultanément, notamment via l’Affiche rouge. Initialement nommé en 1944 par la propagande allemande, le groupe a vu son nom évoluer pour devenir « Groupe Manouchian » en 1954. Composé principalement de jeunes résistants, souvent juifs et polonais, il incluait également des Français, des Italiens et des Arméniens. La mémoire de ce groupe a été largement occultée jusqu’aux années 1990.

Le 21 février 2024, Mélinée et Missak Manouchian font leur entrée au Panthéon, soit 80 ans après l’assassinat de Missak (le 21 février 1944).

Le débat : fascismes d’hier et d’aujourd’hui

Le programme du Conseil national de la Résistance n’a pas été écrit qu’avec de l’encre. Il a été écrit avec le sang des camarades.

Léon Landini, cité par Mourad Laffite

C’est de sa rencontre avec Léon Landini, militant communiste et résistant français, et particulièrement de cette phrase, que Mourad Laffite tire l’idée de ce film, qu’il veut en réaction avec la récupération droitière du programme du CNR, comme une arme de lutte en cette “période trouble”.

Et pour Annie Lacroix-Riz, l’entrée des Manouchian au Panthéon est elle aussi une tentative d’appropriation de l’histoire par le pouvoir politique pour en changer le sens. Elle revient donc longuement sur l’importance du Parti communiste dans la Résistance. Ce parti est alors essentiellement ouvrier. Or, depuis les années 1900, la main- d’œuvre en France est très fortement étrangère. Ces étrangers, arrivant sur notre sol, vont trouver refuge et protection au Parti communiste. Ces étrangers ont très souvent déjà été victimes du fascisme, et vont donc s’engager naturellement dans la lutte, en connaissance de cause. 

Il n’existe pas de période historique qui fasse fondre les conflits sociaux.

Annie Lacroix-Riz

Le Parti communiste fut donc un lieu de regroupement, pour résister. Mais, dès la fin du conflit, les divisions ressurgissent. Annie Lacroix-Riz revient alors sur la traque de Jean Moulin, sur les tensions au sein du CNR, sur la présence opportuniste de De Gaule, à la fois résistant, et seul rempart de la bourgeoisie pour contenir le PC.

Mourad Laffite et Annie Lacroix-Riz font tous deux le parallèle entre les années 30 et la période actuelle. Pour le premier, la loi immigration renvoie aux heures les plus sombres de l’histoire. La seconde s’inquiète de la réécriture de l’histoire par l’Extrême Droite, et l’utilisation de l’apologie de terrorisme quand pendant l’occupation, les terroristes étaient ceux qui luttaient contre les Allemands :

Toute résistance a été qualifiée de terroriste. Je ne peux pas dire que l’actualité me démente. 

Annie Lacroix-Riz

Quatre questions clés

Qu’est ce que les FTP-MOI ?

Les FTP-MOI (Francs-tireurs et partisans – Main-d’œuvre immigrée) étaient une branche de la résistance française composée principalement d’immigrés, souvent communistes, qui menaient des actions armées contre l’occupant nazi et le régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale.

Qu’est-ce que « Les FTP-MOI dans la Résistance » ?

C’est un documentaire retraçant l’histoire et les actions des résistants immigrés et communistes des FTP-MOI dans leur lutte contre l’occupation nazie en France pendant la Seconde Guerre mondiale, à travers l’histoire du groupe Manouchian (Île-de-France) et des bataillons Carmagnole-Liberté (Lyon et Grenoble).

Qui est Mourad Laffite ?

Mourad Laffite est un réalisateur et documentariste français, connu pour ses œuvres sur la mémoire de la résistance et les luttes sociales.

Qui est Annie Lacroix-Riz ?

Annie Lacroix-Riz est une historienne et professeure émérite d’histoire contemporaine à l’université Paris VII, spécialisée dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, les relations internationales, et les élites économiques et politiques en France.

Plus que jamais! Si Au Poste vous aide à tenir, aidez Au Poste à tenir!
Faire un don
Total
0
Share