Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 1476 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

La planète brûle, l’hacktiviste Joanie Lemercier nous allume

#SainteSoline, #SoulevementDeLaTerre, DernièreRénovation. Joanie est partout et il était Au Poste ce matin. Comment les polices d’Europe réagissent à ses actions (et pourquoi la française est la plus brutale)? Comment lui, artiste jet-setter, s’est radicalisé? Quels sont ses outils (low tech), ses ruses, ses désirs?

A Sainte-Soline, il avait déployé son attirail d’artiste-activiste: un drôle de drone dont les images permettront de déjouer la communication policière. Ce matin, il nous a fait l’honneur de l’exclusivité de certaines d’entre elles.

Le 20 juin au soir, il avait projeté un message de soutien aux Soulèvements de la Terre, sur la façade de l’Assemblée nationale, alors que la dissolution du mouvement venait d’être annoncée le matin même en conseil des ministres (suspendue depuis).

Depuis des années, Joanie Lemercier s’engage auprès d’Extinction Rebellion (Angleterre), Ende Gelände (Allemagne), Dernière Rénovation ou Les Soulèvements de la terre (France).

Avec lui, on a regardé ses actions en images, causé Art et Politique et discuter du procès qui se tient demain, 8 septembre, contre les organisateurs de la marche du 25 Mars à Sainte Soline.

Merci!

Article en accés libre grâce aux donatrices & donateurs.
Je donne pour

Soutenir un site 100% autonome
Renforcer le débat public sur les libertés publiques
Bénéficier de 66% de réduction d'impôt

Et je ferai un don plus tard (promis!)

Sans médias indépendants, pas de riposte.

Libertés publiques, politique, cinéma, Histoire, littérature & contre-filatures. #AuPoste invite chercheur·es, écrivain·es, philosophes, sociologues, avocat·es, punks et punkettes, cinéastes, artistes et hacktivistes, écoterroristes, féministes.

Crée en 2021, #AuPoste pose un regard critique sur le monde, puisant dans l'histoire, les sciences sociales, les actions et réflexions engagées. L'émission traque les coups de boutoir fait, comme jamais depuis 50 ans, aux libertés individuelles et fondamentales. Vigie autant qu'aiguillon, #AuPoste nourrit le débat public sur les libertés publiques. En nous aidant, vous le renforcez à votre tour.

#AuPoste n’a ni propriétaire milliardaire ni actionnaires. Sans publicité, sans intérêt financier, vos seuls dons sont notre seul rempart. Aucune force commerciale ni politique n'a d'influence sur notre travail.
Chaque contribution compte, même modique. A prix libre, chacun contribue à la hauteur de ses moyens, et de ses besoins (et anonymement, si souhaité). Les dons récurrents sont le moyen idéal pour nous nous permettre de pérenniser notre travail de fond. Chaque année, nous publions un bilan complet.

Chaque don contribue à maintenir nos contenus disponibles / par tout le monde / à tout instant et partageables. Nos enquêtes, nos émissions, nos podcasts: tout est en gratuit. Mais coûteux à produire.

Déductions fiscales

Je fais un don #AuPoste et, si je le souhaite, je deviens un Bernard Arnault de la contre-information:

Je suis un particulier: je bénéficie d'une réduction d'impôt à hauteur de 66%. Ainsi un don de 100€ me revient à 34€.

Mon reçu fiscal m'est directement envoyé par J'aime l'info, l’organisme d’intérêt général, qui collecte les dons pour #AuPoste.

Mes nom et adresse ne seront jamais divulgués. Les dons se font de manière entièrement privée. A tout moment, je peux suspendre, annuler ou ajuster mes dons.


A quoi servent vos dons

Préparation et animation des émissions, salaires (journalistes, modératrices, développeurs), locaux et frais courants, graphistes, supports techniques, matériel (tournage, montage), abonnements-soutiens à la presse indépendante.

Toutes les infos dans DONS, et dans le bilan complet 2023 #AuPoste.

2 commentaires
  1. Une des meilleure émission d’Au Poste ! Un des aspects dans le travail exposé est que tout n’appartient pas à l’artiste-auteur et on voit qu’au-delà d’un in situ, le contexte participe inévitablement à la finalisation des pièces (ex : Sainte-Soline). Cette variable semble engager l’artiste à questionner sa propre position de témoin et ça c’est particulièrement intéressant. Aussi, si filmer le processus de libération c’est l’archiver alors oui, l’idée d’une coconstruction avec le Poste est exaltante : ici aussi on tente de “tracer” l’Histoire 🙂

  2. De superbes images, ma préférence est après son engagement et les références tout au long de l’ émission, génial. Merci l’ artiste !!!

Plus de commentaires.

Plus que jamais! Si Au Poste vous aide à tenir, aidez Au Poste à tenir!
Faire un don
Total
0
Share