Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 988 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Invité : Corty Jean-François

5 articles

Jean-François Corty est le vice-président de Médecins du Monde France, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). En 2024, il co-réalise avec Valéry Gaillard le documentaire Contrepoisons : un combat citoyen, retraçant le combat des familles victimes de cancers pédiatriques à Sainte Pazanne.

Julia Grignon, directrice scientifique de l’IRSEM, présidente de la sous commission Droit international humanitaire et action humanitaire de la CNCDH Jean-François Corty, médecin, vice-président de Médecins du Monde et chercheur associé à l’IRIS Louise Bichet, responsable des opérations Moyen-Orient de Médecins du Monde, de retour de Gaza
+++

Gaza, désastre en direct

Soirée débat en public spéciale Gaza, en collaboration avec Medecins du Monde: cessez le feu, bilan humain, sanitaire, la famine qui guette, l’acheminent humanitaire, la Cour Internationale de Justice qui a ordonné à Israël de «prévenir et punir» l’incitation au «génocide », la place du droit international, les ONG qui doivent se réinventer.
+++

États généraux de la presse indépendante

« Libérons l’information des pouvoirs politiques, des médias de la haine, des milliardaires ». Le 30 novembre, plus de 100 médias indépendants, organisations et collectifs de journalistes ont appelé à un sursaut. Une soirée co-présentée par Nora Bouazzouni (Paye ta pige) et David Dufresne (Au Poste).
+++

Gaza: le «contre-la-montre de survie», avec Jean François Corty, vice-président de Médecins du Monde France

Avec Jean François Corty, vice-président de Médecins du Monde France, chercheur associé à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), nous avons parlé du désastre sans nom dans la bande de Gaza, d'Israël, de l'Humanitaire à bout de moyens, sans stocks, sans le moindre préparatif. De ce que l'on peut faire, et comprendre, pour «rester informés et engagés» comme le veut l'une des dévises de l'ONG. On causera dans le calme, et la précision, au plus juste de ce qu'il est possible de faire.
Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don