Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 1476 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

Invité : Boutboul Sophie

1 article
Sophie Boutboul
+++

Violences conjugales: quand l’agresseur porte l’uniforme

Tout a commencé par un électrochoc : en mai 2021, Chahinez Daoud, 31 ans, mère de 3 enfants, meurt brûlée vive par son mari violent. On apprendra deux mois plus tard que le policier qui avait recueilli l'une de ses plaintes pour violences conjugales venait lui-même d’être condamné pour les même faits. Gérald Darmanin annonce alors des mesures sans précédent : tout policier condamné pour violences conjugales ne devra plus être en contact avec le public, dans l’attente d’une décision du conseil de discipline. Deux ans après, comment ces mesures sont-elles appliquées ? Comment policiers et gendarmes gèrent-ils la question des violences faites aux femmes au sein de leurs propres rangs ? 
Plus que jamais! Si Au Poste vous aide à tenir, aidez Au Poste à tenir!
Faire un don