Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 1205 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don

«Impact» de Rudy Burbant: le documentaire photo bouleversant sur les mutilés

Avec Impact, le photographe signe un livre bouleversant, clinique et sensible. Ce sont des photos, mais ce sont bien plus que des photos. Dix mutilés, dix violentés, racontent l’assaut policier qui leur fut fait, et la vie qui n’est plus tellement une vie, qui a pris place. Ce sont des corps, un détail, une bascule, une main arrachée, un œil perdu, des lunettes de secours, une prothèse. Dix vies brisées qui se racontent.

En seconde partie, Romaric Briand nous parle de la politisation des jeux, dans le sillage de la polémique du retrait par la Fnac du jeu AntiFa

A contre courant des tendances, des réseaux sociaux et de leur frénésie, le travail de Rudy Burbant propose un documentaire photographique où l’image reflète l’expérience de personnes ayant rencontré la violence du maintien de l’ordre ; en miroir, le récit de leur blessure et les conséquences irréparables dans leur vie.

Derrière ces dix personnes qui témoignent, il y a toutes celles et ceux qui n’ont pas la force de le faire et qui restent discrets. Ce sont des victimes, mais j’aime pas ce mot. Ce sont surtout des rencontres. On écoute et on se prend des histoires dans la figure.

Rudy Burbant

Le choix du format, entre carré et rectangle, du 6×7 en argentique pour les connaisseurs, dénote du soin apporté par l’auteur à la confection de son travail : « Une approche tranquille, posée de la photo, dont le leitmotiv est de prendre son temps. » Dans sa voix émane son intention : « Exposer quelque chose de juste et beau. » D’où le choix du (beau) papier et d’un véritable éditeur photo. Pour rendre toute leur dignité, tant à l’image que dans les textes, à ces trajectoires de vie émouvantes. Des enregistrements audio sont fournis  avec le livre.

Le photographe revient sur son approche de la photo, portée par un regard : « L’idée, c’était de sortir du tumulte d’image qu’on a vu en masse à une période » Puis d’être à l’écoute : « J ´avais l’envie de rencontrer les personnes, quelques mois après l’événement ; on n’est pas sur des blessures toute récentes. Ce qui faisait écho aux autres démarches concernant les blessés (travail de l’ACAT, du collectifs des Mutilés pour l’exemple, de l’Observatoire toulousain des pratiques policières et d’autres). 

Dans son ouvrage, Rudy Burbant fait le portrait de dix personnes : « Des histoires qui concernent différents contextes de maintien de l’ordre et qui sont reliés à une arme (grenade GLI-F4, munition de LBD, lacrymogène,  matraque, etc.). La plupart sont Gilets jaunes, mais pas tous. »

Des objets de reconstruction: les prothèses

Le livre s’ouvre sur des photos qui symbolisent à la fois la violence du choc et le retour à une vie “normale”. Rudy Burbant nous raconte : « Au début, je ne voulais documenter que les armes, les sortir du contexte de la rue, pour les mettre sur un fond très neutre. Que cela fasse clinique, et que ça en devienne un objet intrigant. Les afficher ensuite, en grand dans la rue, avec un texte, afin d’informer. Que cela suscite une discussion. »

A la vue de la prothèse d’Antoine Boudinet, posée sur une table, l’auteur ressent le besoin de faire des portraits : « Ça raconte vraiment quelque chose de ce qui se passe après. Je ne voulais pas raconter le moment de l’impact, mais aussi le parcours, au niveau de la santé, psychologique et judiciaire, etc. Cette prothèse m’a sauté aux yeux. »

Pour le dispositif technique, le photographe a utilisé un fond gris/bleu: « j´étais chez les gens à chaque fois pour faire l’éclairage et le cadrage ». Pour les armes : « l’idée c’était de sortir du contexte de la rue, pour en faire presque un objet d’art, étrange et étonnant. Ces photos sont associées à des textes qui décrivent leur usage et leurs effets sur les corps. »

Antoine Boudinet

Au cours de la manifestation du 8 décembre 2018 à Bordeaux, il perd sa main en voulant repousser une grenade GLI-F4 qu’il pensait être une grenade lacrymogène, pour se protéger. Lorsque Rudy Burbant le rencontre, quelques mois après : « Antoine était en mode combatif, il arrivait à en rire, ce qui peut paraître étonnant, en tout cas moi, ça m’a surpris. » Depuis, Antoine a été élu conseiller municipal “Bordeaux en luttes” (Gilets jaunes/NPA) au conseil municipal de Bordeaux, dont il ne fait plus partie à ce jour.

Prothèse myoélectrique sur mesure fabriquée en octobre 2019, son coût 30 000€, pris en charge par la sécurité sociale. Son usage a nécessité une rééducation très rigoureuse, et comporte 16 positions différentes. Il dispose également d’une prothèse mécanique en cas de panne, dont le coût est de 7000€. Il pourra en changer tous les 5 ans en fonction de l’usure. Certaines mutuelles ne prennent pas en charge les frais médicaux, de ce fait certains mutilés se retrouvent dans une position difficile, et des cagnottes ont été mises en place pour leur venir en aide, notamment : les Mutilés pour l’exemple.

Les manifs Gilets Jaunes étaient clairement des scènes de guerre, j’ai été attaquée par des fascistes à Lyon en 2017/2018 alors qu’on essayait de fuir les gaz des CRS, mon genou droit a pris très cher j’ai dû marcher avec une canne pendant 2 ans

louisebihanlc | dans le tchat
Lola

Étudiante aux beaux arts de Bayonne en 2018, Lola, qui a 19 ans au moment des faits, manifeste pour s’opposer à l’organisation du G7. Elle reçoit une balle de LBD en riposte, après qu’un manifestant ait jeté une crotte de chien sur les forces de l’ordre.

Rudy Burbant : « C’est la force du mot, écrit en caractère gras au dos du livre, qui vient percuter l’œil, à l’instar du jour de l’événement, de celui des regards portés sur soi, des conséquences personnelles … Je trouve que le mot est plus fort au singulier. »

Je trouve ce titre Impact au singulier parfait (impact de ses armes létales, impact sur la vie de ces mutilé.e.s, choc de ces témoignages)

strega31 | dans le tchat
Jérémy

Quai Wilson à Nantes, la nuit du 21 juin 2019, Jérémy, s’y rend après le travail pour célébrer la fête de la musique, où des Sound Systems avaient pris place pour la soirée. Aujourd’hui, c’est un endroit symbolique pour Rudy Burbant (car nantais). Jérémy n’a pas été physiquement mutilé, mais traumatisé à l’intérieur, suite à un épisode tragique provoquant la mort de Steve Maïa Caniço. Après une charge de la police (gaz lacrymogène, tir de LBD), il se retrouve dans l’eau accroché à une corde, avec plusieurs autres personnes, après être tombé dans la Loire.

Revenir sur les lieux traumatiques a un sens. Cela peut aussi être source d’angoisses et quelque fois impossible à faire. Rudy Burbant raconte « qu’il trouvait important de l’amener ici, vis-à-vis de son rapport à la Loire depuis ce moment là. Puisqu’il a passé toute sa vie pas loin de ce fleuve. Puis l’idée aussi, c’était de ne pas faire en sorte que le fond prenne la place du portrait, que cela n’enlève pas la force du regard. »

Gwendal Leroy

L’objet qui se rapporte à Gwendal, ce sont ses lunettes avec des verres teintés pour apaiser les flux de lumières, suite à la perte de l’usage d’un œil, après avoir été éborgné. « A l’époque, cela lui permet également de cacher un peu ses marques, de mettre comme un voile et d’être plus en confiance avec les autres. » nous explique le photographe, car l’œil, c’est le visage.

A travers le portrait de Casti (supporter de foot), Rudy Burbant aborde la question des plaintes et démarches judiciaires : « Souvent les plaintes sont portées à l’encontre d’une personne en question dans les forces de l’ordre. Et lorsque l’identification a eu lieu, c’est possible d’intenter un procès, ce qui arrive extrêmement rarement. Il a obtenu un procès, mais les policiers et l’IGPN ont tordu les faits, en inversant la chronologie des événements, ce qui fait qu’il n’aura pas gain de cause à la fin. Puis, il a saisit le tribunal administratif ; en novembre 2018 il finit par obtenir une indemnisation. Par la suite il va s’investir auprès des Gilets Jaunes blessés. »

C’est une proposition à chaque fois. On travaille ensemble, et avant chaque portrait, il y a 3 à 4 heures d’entretien. Ils font plus que consentir, ils participent

Rudy Burbant

Quid de l’esthétisation de ces images ? Réplique du photographe : « je n’avais pas envie de montrer du sang, du feu, comme on a l’habitude d’en voir. Mais que l’image porte en elle-même une réflexion. Dans cette démarche, il y a une intention, celle de faire poser quelqu’un, d’en faire de belles photos. Les dix portraits nous regardent, à une époque où l’on parlait peu de ce sujet. En faisant face au déni, et à l’invisibilisation de ces gens là. Pour eux aussi, c’est quelque chose de fort ! Par rapport à leur propre image, ce sont des marques et traces qui n’étaient pas facile à montrer pour être photographié. D’autant plus que chaque personne n’est pas au même stade du deuil de sa mutilation. »

Quel parcours, Rudy, entre notre entretien-fleuve de plusieurs heures à Toulouse, et la concrétisation de ce travail. Ça fait quoi, pour toi, d’enfin toucher TON livre ?

Pierre_B31 | dans le tchat

Le photographe évoque surtout son émotion : « Il y a eu beaucoup de choses, deux festivals de photographie. Ce qui compte c’est qu’il plaise aux dix personnes qui constituent les portraits du livre. L’objet, c’est un peu différent car un livre, c’est l’aboutissement d’une expression qui se veut juste et esthétique. Ce genre de travail, c’est ma pierre à l’édifice, pour ne pas oublier et garder en mémoire ces histoires. » Enfin, Rudy Burbant cite Maxime Sirvins (Reynié) de maintiendel’ordre.fr, Marion Guemas, autrice d’un rapport très documenté pour l’ACAT et l’observatoire toulousain des pratiques policières, qui ont beaucoup aidé l’auteur pour son travail.

Impact. Impact des images. Impact des témoignages. Photos sur fond blanc qui contrastent avec l’objet, le froid du métal montré ! Tout est cohérent dans le travail de ce nantais. Chapeau bas, photographe. 🙂

Romaric_Briand | dans le tchat

  • tweet propagé https://twitter.com/davduf/status/1592411351838003200
  • Impact par Rudy Burbant http://www.rudyburbant.fr/livre/ & http://www.rudyburbant.fr/impact/
  • trouver le livre sur Place des libraires https://www.placedeslibraires.fr/livre/9782843140747-impact-dix-histoires-de-violences-policieres-rudy-burbant/
  • & chez Les Libraires https://www.leslibraires.fr/livre/21394070-impact-dix-histoires-de-violences-policieres-rudy-burbant-loco
  • Le blog de Fabien Ribery https://lintervalle.blog/2022/11/23/repression-policiere-et-mutilations-par-rudy-burbant-photographe-documentaire/
  • Impact – son par Rudy Burbant http://www.rudyburbant.fr/impact-audio/#guemas
  • SentierBattant sur twitch https://twitch.tv/sentierbattant
  • modi_spline: “Impact” pourquoi au singulier ?
  • tweet live https://twitter.com/davduf/status/1597505147206307840
  • SentierBattant: Interview de Laurent Théron, éborgné par une grenade de désencerclement le 15 septembre 2016 >> https://www.cases-rebelles.org/laurent-theron-limpact-psychologique-est-progressif/
  • SentierBattant: Les 12, 13 et 14 décembre prochains, plus de 6 ans après les faits, le CRS Alexandre Mathieu sera jugé devant la cour d’assises de Paris pour l’éborgnement de Laurent Théron par une grenade de désencerclement. >> https://lepoing.net/agora/les-armes-mutilantes-aux-assises-de-paris-les-12-13-14-decembre-2022/ (modifié)
  • Mutilé.e.s pour l’exemple https://twitter.com/mutilespourlex1
  • SentierBattant: information sur le maintien de l’ordre de manière à fournir de manière pédagogue de la transparence sur ce sujet d’intérêt public. >> https://maintiendelordre.fr/
  • Pierre_B31: J’ai eu la chance de rencontrer Rudy plusieurs fois, vous pouvez pas imaginer le temps qu’il a pris pour le choix de chacun des paramètres de son travail. C’est précis, c’est fin, y’a pas de place pour le hasard.
  • SentierBattant: Marcel Proust. “La photographie acquiert un peu de la dignité qui lui manque, quand elle cesse d’être une reproduction du réel et nous montre des choses qui n’existent plus.”
  • SentierBattant: Le 18 décembre 2018, Lola prenait part à une manifestation à Biarritz pour s’opposer à l’organisation du G7 au mois d’août suivant. >> https://desarmons.net/2020/06/27/mutilation-de-lola-a-biarritz-ceci-nest-pas-un-proces/
  • LaLiliLilou: Il y a quelque chose de subjectif dans la photographie, l’intention du photographe provoque l’attention de chacun
  • louisebihanlc: les manifs Gilets Jaunes étaient clairement des scènes de guerre, j’ai été attaquée par des fascistes à Lyon en 2017/2018 alors qu’on essayait de fuir les gazs des CRS, mon genou droit a pris très cher j’ai dû marcher avec une canne pendant 2 ans
  • Observatoire Toulousain des Pratiques Policières https://twitter.com/OPPtoulouse & https://www.facebook.com/ObservatoirePratiquesPolicieres31/
  • strega31: Je trouve ce titre Impact au singulier parfait (impact de ses armes létales, impact sur la vie de ces mutilé.e.s, choc de ces témoignages)
  • DonneLaPapatte: Cette attaque à Nantes traduit l’état d’esprit policier, grisés des pratiques de répression des gilets jaunes. La violence aveugle devenue une pratique.
  • EURYALisation: Merci Rudy pour ces “beaux” témoignages
  • Un pays qui se tient sage par David Dufresne | chez Les Mutins https://www.cinemutins.com/un-pays-qui-se-tient-sage-david-dufresne & https://www.lesmutins.org/un-pays-qui-se-tient-sage-2401 | chez jour2fête https://jour2fete.com/film/un-pays-qui-se-tient-sage/
  • hurluberu: Impact me rappelle le bouquin de jean Luc moulene : 16 objets de grève
  • le merci de Jessie https://twitter.com/ShiningStarSJFE/status/1597526980814983168
  • Porcherie · Bérurier Noir https://youtu.be/9WdKhq4di8o
  • Romaric déçu https://twitter.com/Romaric_Briand/status/1597489613324836864
  • Romaric convocation immédiate https://twitter.com/Romaric_Briand/status/1597523716459532290
  • leaculpa flapsy: Quand la Cellule rencontre Le Poste
  • AntiFa, un échec collectif pour le monde du jeu par Romaric Briand https://www.lacellule.net/2022/11/antifa-un-echec-collectif-pour-le-monde.html
  • Romaric Briand: Animateur du podcast de La Cellule. Auteur indépendant de jeu de société, philosophe et écrivain. https://twitter.com/Romaric_Briand
  • dadadocdada: Mon petit magasin préféré de jeux https://www.deliriumludens.ch/
  • AuPoste – s04-55 – 28 novembre 2022 Jeu Antifa retiré: quand la Fnac se plie à l’extrême droite avec Charlotte & Nicolas de Libertalia & Hervé de La Horde https://www.auposte.fr/jeu-antifa-retire-quand-la-fnac-se-plie-a-lextreme-droite/
  • AuPoste s02-23 – 5 octobre 2021 Antifa – le jeu avec Hervé de La Horde https://www.auposte.fr/sortie-dantifa-le-jeu/
  • tweet live https://twitter.com/davduf/status/1597529978727530497
  • Le jeu de rôle c’est dangereux – Romaric Briand #AuPoste 29 11 22 https://clips.twitch.tv/CleanAverageBatteryDancingBaby-5dbVzm3_UlT_3VdA
  • Le Phénomène de la Carte Postale, avec Tiramisù https://www.lacellule.net/2021/11/podcast-jdr-le-phenomene-de-la-carte.html
  • tweet live https://twitter.com/davduf/status/1597536755565170689
  • strega31: Ton truc ??? Hola fais gaffe tu frises l’outrage au taulier là 😀
  • Macron, jeu & politique https://twitter.com/Romaric_Briand/status/1597245463602040832
  • AuPoste – 19h – 30 novembre 2022 Nos frangins – Rencontre in vivo avec Rachid Bouchareb et Samir Guesmi https://www.auposte.fr/convocation/rencontre-in-vivo-avec-rachid-bouchareb-et-samir-guesmi/
Cap sur les 1789 donateur·rice·s populaires !
Faire un don
Total
0
Share