Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 921 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don
On avait convoqué le remuant, il y a deux ans. Depuis, la «bête d’affiche», comme le surnomme Les Jours, qui lui consacrent une série, n’arrête pas de faire parler de lui. François Ruffin revient donc Au Poste pour causer de son boulot (un nouveau livre, «Mal travail», aux éditions Les Liens qui libèrent), de son ascension, de ses vues et de ses visées. Mais aussi: de joie, de bonheur, de militance qui danse. Ça va être court (une heure), mais ça va être bien, avec du café, un chat en feu, comme nulle part ailleurs. Ruffin François, nouvelle convocation Mal-travail - Le choix des élites

François Ruffin Au Poste

Il est arrivé avec son nouveau livre, «Mal travail» (Les Liens qui libèrent) et son débit mitraillette. Du travail, donc, et des souffrances qui enrichissent le CAC 40, on a causé. «Le travail devrait être de la brasse coulée, c’est de l’apnée aujourd’hui», dit le député de la Somme. Mais aussi, on a parlé franc: de son ascension, de ses vues et de ses visées. De ses prises de positions, sur le racisme, la police.

De son obsessions pour les «vraies gens», comme il dit, tel un politique cramponné à ses origine, Tintin reporter François devenu Tintin député Ruffin. Mais aussi: de joie, de bonheur, de militance qui danse.

Merci!

Article en accés libre grâce aux donatrices & donateurs.
Je donne pour

Soutenir un site 100% autonome
Renforcer le débat public sur les libertés publiques
Bénéficier de 66% de réduction d'impôt

Et je ferai un don plus tard (promis!)

Sans médias indépendants, pas de riposte.

Libertés publiques, politique, cinéma, Histoire, littérature & contre-filatures. #AuPoste invite chercheur·es, écrivain·es, philosophes, sociologues, avocat·es, punks et punkettes, cinéastes, artistes et hacktivistes, écoterroristes, féministes.

Crée en 2021, #AuPoste pose un regard critique sur le monde, puisant dans l'histoire, les sciences sociales, les actions et réflexions engagées. L'émission traque les coups de boutoir fait, comme jamais depuis 50 ans, aux libertés individuelles et fondamentales. Vigie autant qu'aiguillon, #AuPoste nourrit le débat public sur les libertés publiques. En nous aidant, vous le renforcez à votre tour.

#AuPoste n’a ni propriétaire milliardaire ni actionnaires. Sans publicité, sans intérêt financier, vos seuls dons sont notre seul rempart. Aucune force commerciale ni politique n'a d'influence sur notre travail.
Chaque contribution compte, même modique. A prix libre, chacun contribue à la hauteur de ses moyens, et de ses besoins (et anonymement, si souhaité). Les dons récurrents sont le moyen idéal pour nous nous permettre de pérenniser notre travail de fond. Chaque année, nous publions un bilan complet.

Chaque don contribue à maintenir nos contenus disponibles / par tout le monde / à tout instant et partageables. Nos enquêtes, nos émissions, nos podcasts: tout est en gratuit. Mais coûteux à produire.

Déductions fiscales

Je fais un don #AuPoste et, si je le souhaite, je deviens un Bernard Arnault de la contre-information:

Je suis un particulier: je bénéficie d'une réduction d'impôt à hauteur de 66%. Ainsi un don de 100€ me revient à 34€.

Mon reçu fiscal m'est directement envoyé par J'aime l'info, l’organisme d’intérêt général, qui collecte les dons pour #AuPoste.

Mes nom et adresse ne seront jamais divulgués. Les dons se font de manière entièrement privée. A tout moment, je peux suspendre, annuler ou ajuster mes dons.


A quoi servent vos dons

Préparation et animation des émissions, salaires (journalistes, modératrices, développeurs), locaux et frais courants, graphistes, supports techniques, matériel (tournage, montage), abonnements-soutiens à la presse indépendante.

Toutes les infos dans DONS, et dans le bilan complet 2023 #AuPoste.
Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share