Média 100% indépendant, en accès libre, sans publicité, financé par ses 918 donatrices et donateurs ce mois-ci !

Faire un don
28 03 24 Pierre Plottu, Franck Johannès & Nicolas Lebourg

Extrêmorama #1: «Marine Le Pen est la version adoucie du RN; Bardella, la jambe droite du duo»

#AuPoste est fier de lancer son nouveau rendez-vous régulier : Extrêmorama, co-animé par Nicolas Lebourg, historien bien bien réputé des extrêmes droites, et bien bien connu de nos services. Un club de la presse focus sur les fascismes, et qui va réunir les meilleurs chercheurs et chercheuses, journalistes, historiennes et historiens de France et de Navarre.

Pour ce premier numéro, notre thème central était: un scénario à la Bruno Megret est-il Bardella possible ? On se souvient du «félon» Mégret qui quitta, avec pertes et profits, le FN de Le Pen Père, créant une sacrée sauce dans le parti. Cela soulève toute la question du «compromis nationaliste» et des articulations Zemmour-Bardella.

Pour en causer avec Nicolas Lebourg, le dénommé Pierre Plottu, qui sévit à Libération, notamment avec l’excellente newsletter Frontal; et un invité suprise.

Au menu également: les grandes manœuvres des Européeennes, qui est Malika Sorel-Sutter, numéro 2 de la liste RN, Zemmour le multi-récidivisite, les révélations du Monde sur Jean-François Achilli et son travail supposé sur l’autobio de Bardella.

Merci!

Article en accés libre grâce aux donatrices & donateurs.
Je donne pour

Soutenir un site 100% autonome
Renforcer le débat public sur les libertés publiques
Bénéficier de 66% de réduction d'impôt

Et je ferai un don plus tard (promis!)

Sans médias indépendants, pas de riposte.

Libertés publiques, politique, cinéma, Histoire, littérature & contre-filatures. #AuPoste invite chercheur·es, écrivain·es, philosophes, sociologues, avocat·es, punks et punkettes, cinéastes, artistes et hacktivistes, écoterroristes, féministes.

Crée en 2021, #AuPoste pose un regard critique sur le monde, puisant dans l'histoire, les sciences sociales, les actions et réflexions engagées. L'émission traque les coups de boutoir fait, comme jamais depuis 50 ans, aux libertés individuelles et fondamentales. Vigie autant qu'aiguillon, #AuPoste nourrit le débat public sur les libertés publiques. En nous aidant, vous le renforcez à votre tour.

#AuPoste n’a ni propriétaire milliardaire ni actionnaires. Sans publicité, sans intérêt financier, vos seuls dons sont notre seul rempart. Aucune force commerciale ni politique n'a d'influence sur notre travail.
Chaque contribution compte, même modique. A prix libre, chacun contribue à la hauteur de ses moyens, et de ses besoins (et anonymement, si souhaité). Les dons récurrents sont le moyen idéal pour nous nous permettre de pérenniser notre travail de fond. Chaque année, nous publions un bilan complet.

Chaque don contribue à maintenir nos contenus disponibles / par tout le monde / à tout instant et partageables. Nos enquêtes, nos émissions, nos podcasts: tout est en gratuit. Mais coûteux à produire.

Déductions fiscales

Je fais un don #AuPoste et, si je le souhaite, je deviens un Bernard Arnault de la contre-information:

Je suis un particulier: je bénéficie d'une réduction d'impôt à hauteur de 66%. Ainsi un don de 100€ me revient à 34€.

Mon reçu fiscal m'est directement envoyé par J'aime l'info, l’organisme d’intérêt général, qui collecte les dons pour #AuPoste.

Mes nom et adresse ne seront jamais divulgués. Les dons se font de manière entièrement privée. A tout moment, je peux suspendre, annuler ou ajuster mes dons.


A quoi servent vos dons

Préparation et animation des émissions, salaires (journalistes, modératrices, développeurs), locaux et frais courants, graphistes, supports techniques, matériel (tournage, montage), abonnements-soutiens à la presse indépendante.

Toutes les infos dans DONS, et dans le bilan complet 2023 #AuPoste.
1 commentaire

Plus de commentaires.

Article précédent
Scénariste: Arnaud Le Gouëfflec & dessinateur: Nicolas Moog

Vivre libre ou mourir. La folle utopie du rock alternatif des 80's

Article suivant
Depuis quelques années, nous avons vu l’État s’attaquer au mouvement écologiste après avoir démantelé des associations anti-racistes musulmanes et contestataires. Nous avons vu les manifestations interdites et l’antiterrorisme maintenir l’ordre. Nous avons vu un ministre menacer la plus ancienne organisation de défense des Droits de l’Homme. L’ami Pierre Douillard-Lefèvre, un habitué du Poste, revient avec Dissoudre (Editions Grévis) sur l’objectif du régime Macron. Non susciter l’adhésion mais la soumission. Dissoudre tout ce qui fait commun. Alors que l’horizon se rétrécit, son livre d’intervention propose une histoire des procédures de dissolutions et la manière dont elles incarnent désormais la gouvernementalité contemporaine. Mais surtout, Douillard-Lefèvre se demande comment faire face

Comprendre le fascisme qui s'installe (et les dissolutions qui pleuvent)

Cap sur les 1000 donateur·rice·s !
Faire un don
Total
0
Share